QU’EST -CE QUI EST L’AYURVÉDA ?

QU’EST -CE QUI EST L’AYURVÉDA ?

Karna Purnam therapy | Ayurveda Clinic Bansko

Ayurvéda – la science ancienne de la santé venant de l’Orient L’origine de l’Ayurvéda

Ayurvéda – la science ancienne de la santé venant de l’Orient

L’origine de l’Ayurvéda

Le système indien mystique et exotique d’une vie saine, heureuse et longue Ayurvéda devienne de plus en plus populaire dans les pays occidentaux. Un grand nombre de gens recourent à ce système pour la prévention de leur santé générale et d’autres – pour le traitement de maladies. Inconnu et éloigné pour la plupart de nous, l’Ayurvéda peut créer une confusion à ceux qui veulent l’utiliser.

Nous proposerons à votre attention la possibilité de plonger dans les profondeurs de la science orientale de la santé, en essayant de la faire plus compréhensible et connaissable.

La volonté des êtres humains d’une vie plus longue est la raison de l’apparition de l’Ayurvéda sur la Terre. Ses connaissances ont été transmises à travers un grand nombre de générations, venant de la conscience universelle qui a créé le monde visible. La mythologie hindoue appelle cet intellect suprême Brahma. L’Ayurvéda est une science intégrale existant pour aider chacun à vivre une vie longue saine et heureuse. On considère que la raison de cette prolongagion de la vie est de réaliser tous les objectifs que l’être humain s’est posés.

Dans notre société il y a quatre types de tendances naturelles qui impactent le comportement humain tout le long de sa vie. S’y référant, nous pouvons donc diviser les gens en quatre groupes. À la suite de ces tendances naturelles, les gens apprécient la vie de la meilleure façon selon leurs propres idées. La définition du bonheur est individuelle pour chacun, étant différente en raison de la perspective de chaque individu. De notre expérience, nous savons que les gens sont différents, ont des objectifs différents et apprécient des réalisations diverses.

Ayurvéda et Puruṣārthas

Ils sont définis comme suit :

  • Dharma – gens qui suivent la voie de la justice et du devoir. A l’Inde c’est la caste des kshatriya ou les unités militaires qui doivent protéger la société en temps de guerre ou le gouvernement en temps de paix.
  • Artha – gens occupés d’activités financières et prospérité. Ils définissent la caste des vaishya ou hommes d’affaires, commerçants, propriétaires fonciers développant des activités commerciales et financières.
  • Kama – gens consacrés à des plaisirs, frémissements amoureux et expériences émotionnelles. Ils forment la caste des gens occupés de la réalisation de toute sorte de services ou des ouvriers en général.
  • Moksha – gens cherchant les aspects spirituels de la vie, occupés de la science. Ils forment la caste des Brahmins.

N’importe dans quel des quatre groupes vous êtes, le rôle principal de l’Ayurvéda est de vous assurer une vie saine et heureuse pour au moins 120 ans.

L’Ayurvéda dans un plan historique

Dans le plan historique et mythologique l’information sur l’Ayurvéda commence du dieu Brahma. Les sages à l’Inde étaient touchés par des maladies et morts prématurées bien qu’ils vécussent dans la montagne Himalaya. Ils ont établi qu’il leur était très difficile à prendre soins de leur santé à cause du grand nombre de restrictions qui empêchaient leur pratique visée à réaliser les objectifs de leur vie décrits comme Puruṣārthas.

Cela les a porté à demander de l’assistance du dieu Indra décrit comme le roi des dieux. Quand ils l’ont trouvé et demandé, il a demandé l’assistance du dieu Brahma. Il a transmis la connaissance de l’Ayurvéda à Prajapathi qui était responsable de la protection des hommes. Le dieu Prajapathi a transmis la connaissance aux jumeaux Ashwini Kumaras qui étaient les médecins des dieux. C’est à partir d’eux que la connaissance est arrivée chez le dieu Indra. Il a transmis la connaissance de l’Ayurvéda au sage Atreya Punarvasu qui était le représentant principal des sages de l’Inde vivant dans l’Himalaya. Il a transmis la connaissance à Agnivesa. C’est à partir de lui que l’Ayurvéda était transmise aux autres sages pour commencer sa diffusion graduelle à l’Inde.

La littérature ayurvédique donne des information sur les sutras. Ce sont des textes unis entre eux, donnant la conception de base de la science orientale. Sutra est le terme de loi écrite en quelques mots.

Il y a plusieurs sages qui ont écrit leurs propres théories en sutras avec des interprétations des textes originaux au cours des siècles de l’existence de l’Ayurvéda. Les textes les plus connus sont Charaka Saṃhitā, Suśruta-saṃhitā, Aṣṭāṅga-hṛdayam écrit par Vagbhata. Ces œuvres sont écrites par des sages qui sont pionniers de tout ce qui est associé à l’idéologie ayurvédique.

La divinité principale de l’Ayurvéda et les huit branches

La divinité suprême vénérée par les médecins ayurvédiques indiens, notamment lors de la fête Divali est Lord Divodas Dhanavantari. Il a reçu la connaissance du dieu Indra pour le transmettre au sage Suśruta en divisant l’Ayurvéda en huit branches (Ashtanga Ayurveda) :

  • Kaya Chikitsa – Kaya désigne le corps physique. Tous les types de maladies associées à la partie physique du corps ou ses processus. Son analogue dans notre médecine allopathique sont les maladies internes ou la médecine générale. Kaya Chikitsa est le mieux décrit dans Charaka Saṃhitā.
  • Bala Chikitsa – pédiatrie, c’est la partie de l’Ayurvéda concentrée principalement sur le traitement des enfants. Connue également comme Kaumarabhritya. L’âge jusqu’à 16 ans est compris dans le domaine de Bala Chikitsa. Les enfants ont des besoins physiques différents de ceux de l’âge adulte. C’est cette différence qui impose une dose différente des produits d’herbes ayurvédiques, ainsi que des recettes d’herbes préparées spécialement pour les enfants dans certains cas. Des interprétations des textes anciens liés à Bala Chikitsa peuvent être trouvés dans Kasyapa Samhita.
  • Graha Chikitsa – psychiatrie. Les maladies du corps humain sont souvent associées à des causes telles que sens de malheur, l’esprit ayant un rôle important dans la vie saine. Il y a plusieurs facteurs obscurs qui peuvent provoquer des changements de la pensée et de l’état psychique se traduisant en troubles de notre santé. Graha Chikitsa est liée à l’étude et la gestion des changements de l’état psychique qui peuvent provoquer des changements morbides des fonctions de l’organisme.
  • Urdhvanga Chikitsa – maladies affectant les zones au-dessus du cou. Connue également sous le nom de Shalakya Tantra. L’instrument utilisé souvent pour affecter ces zones s’appelle sonde. Cette sonde en sanscrit est connue comme Shalaka. Des maladies des yeux, du nez, des oreilles, de la gorge sont comprises dans cette branche de la médecine ayurvédique.
  • Shalya Chikitsa – chirurgie. Cette branche décrit des détails concernant les méthodes chirurgiennes associées à l’élimination d’une chose qui provoque le développement ou l’origine d’une maladie. Suśruta-saṃhitā est la meilleure interprétation des sutras ayurvédiques liée à la chirurgie dans l’Ayurvéda.
  • Damshrta Chikitsa – toxicologie. L’empoisonnement est une des causes principales de la mort soudaine ou prématurée des être humains. Le poison ayant des origines et des formes divers peut également provoquer un grand nombres de troubles de la santé. Il peut venir de la nourriture, des insectes venimeux ou la morsure d’un reptile ou animal. Damshrta Chikitsa est la théorie principale de l’Ayurvéda concernant l’élimination des toxines empoisonnants de l’organisme.
  • Jara Chikitsa – gériatrie. La volonté d’une vie prolongée est normale à tout être humain. Des modifications génératrices apparaissent à l’organisme au fil du temps. Pour ralentir ce processus de vieillissement, l’Ayurvéda offre certains traitements tels que kayakalpa et des produits à base de plantes comme chavanprasham ou brahma rasayanam.
  • Vrushya Chikitsa – médecine de la reproduction. Elle fait partie de l’Ayurvéda, connue également comme Vajeekarana. Chaque être humaine a une volonté de reproduction génétiquement déterminée. Cette partie décrit des méthodes diverses pour l’amélioration de la qualité du sperme ou des ovules qui sont les cellules de la reproduction de l’organisme. Créer une progéniture à bonne santé physique et mentale est l’objectif primordial de Vrushya Chikitsa.

Le mot d’Ayurvéda est une notion collective comme vous voyez de ce qui précède. Il porte son sens dans son nom – « Ayu » – vie et « Véda » – connaissance, science, compréhension. L’existence de chaque être humain, d’après les théories anciennes hindoues, a un objectif primordial, arriver au sens suprême de l’existence – « Moksha » – liberté complète des restrictions de la vie sur la terre.

La vie est habituellement limitée en termes de durée et insuffisante pour arriver au moksha si une maladie apparaît. C’est pourquoi l’Ayurvéda est la science qui sert par ses deux aspects :

  • Prévention de la santé qui peut toujours être optimisée davantage.
  • Traitement des troubles de la physiologie de l’organisme.

 

Axiomes de l’Ayurvéda

Comme toutes les sciences sérieuses, l’Ayurvéda a aussi ses axiomes permanents de premier plan. Sans eux il ne peut pas être compris.

  • La théorie de Panchamahabuta ou le Cinq éléments
  • La théorie des trois doshas – Vata, Pitta et Kapha

D’après la science orientale de la vie, l’Univers et tout ce qui est visible autour de nous sont constitués par les cinq principes ou éléments permanents (Panchamahabuta). Ces principes sont décrits comme :

  • Espace (Aakash) – caractéristiques associées à un endroit libre sans la présence de rien
  • Air (Vayu) – associé aux caractéristiques de mouvement et activité
  • Feu (Tejas) – la caractéristique principale est la transformation d’une forme à autre
  • Eau (Jala) – caractérisée par les propriétés de connectivité, humidité, nature liquide, pénétration et douceur.
  • Terre (Prithvi) – la caractéristique de premier plan est la solidité et la densité, la génération d’une forme.

Ces cinq éléments ne peuvent pas être considérés comme analogue des idées humaines des mots concrets mais comme des caractéristiques définies du monde visible qu’ils créent.

L’idée de la création du corps humain d’après l’Ayurvéda utilise le principe des cinq éléments.

  • Il faut y avoir de l’espace libre suffisant dans l’utérus de la mère future, ainsi que des voies pour la fécondation de l’ovule ne faisant objet d’aucunes restrictions.
  • Il faut y avoir un mouvement (l’élément de l’air) du spermatozoïde vers l’ovule pour que la fécondation soit possible.
  • Quand le spermatozoïde se lie à l’ovule, on a besoin de la transformation de deux cellules en une seule (l’élément du feu) à partir de laquelle à commencer la division des nouvelles cellules portant les informations masculine et féminine réunies.
  • Ces cellules qui se divisent doivent être reliés les unes aux autres et ne pas se désintégrer (l’élément de l’eau).
  • Les cellules ainsi reliées commenceront la constitution d’une forme que nous appelons embryon à un moment donné et ensuite fœtus (l’élément de la terre).

Quand ces éléments sont réunis dans le corps humain, ils se divisent en trois énergies.

  • Vata – espace et air. Une énergie sèche, froide, légère, dynamique, responsable de tous les mouvements dans l’organisme.
  • Pitta – feu et un peu d’eau Une énergie chaude et passive, responsable des processus de transformation dans les organes et tissus différents.
  • Kapha – eau et terre Une énergie humide, froide, complètement passive, associée à la densité et la constitution du corps, ses tissus et organes.

Chaque être humain porte ces trois énergies représentant les cinq éléments éternels. Elles peuvent être manifestées à un degré différent et certaines des trois ou deux peuvent être plus actives dès la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde. Les deux ou la troisième énergie est manifestée dans une moindre mesure mais toujours présente. Cette condition est codée pour la vie entière de l’homme, déterminant des différences dans la forme du corps, le type de la peau, la couleur de spécificité des yeux, les cheveux, les processus physiologiques, l’état émotionnel et même le point de départ pour le développement de certains processus morbides.

L’Ayurvéda explique tous les aspects de la santé à l’aide de la théorie des cinq éléments et les trois doshas, ainsi que la cause de la présence d’une maladie.

Qu’est-ce qui est santé et maladie selon l’Ayurveda ?

Lorsque les énergies Vata, Pitta et Kapha sont en équilibre, on aime la sensation de légèreté, de bonheur et d’énergie, cette condition étant définie comme santé. Quand une, deux ou toutes les trois énergies sont en déséquilibre, l’Ayurvéda définit cela comme maladie.

À la présence de symptômes ou des troubles de la santé il est recommandable de visiter un médecin ayurvédique qui établira le déséquilibre de l’état énergétique.

On utilise des méthodes comme :

Rogi Pariksha qui se passe en trois aspects

  • Darshana – le médecin observe le patient en enregistrant son âge, structure corporelle, aspect physique
  • Sparshana – le médecin palpe, ausculte et examine le patient en le touchant.
  • Prashna – le médecin posera des questions spécifiques pour apprendre les symptômes du patient.

Dasavidha Pariksha) – on examine dix facteurs associés à la santé humaine

  • Dooshyam – troubles structures et physiologiques de l’organisme
  • Desham – effets climatiques de l’endroit de la résidence du patient
  • Balam – la puissance physique
  • Kalam – changements saisonniers et climatiques
  • Analam – état du système digestif du patient
  • Prakriti – l’énergie dominante des trois doshas qui est définitive pour la vie entière de l’homme
  • Vayas – l’âge du patient
  • Satvam – la résistance psychique de l’homme
  • Sathmyam – le mode de vie du patient – habitudes et règles qu’il observe
  • Aharam – le type et la qualité des aliments qu’il consomme

Ashtavidha Pariksa – huit facteurs examinés par le médecin

  • Nadi – diagnostic par le pouls
  • Moothram – analyse de l’urine
  • Malam – aspect des fèces
  • Jihwa – examen de la langue – forme, couleur, chargée ou non
  • Sabdam – force de la voix et parole du patient
  • Sparsham – sensibilité cutanée et tactile
  • Drik – yeux et vue
  • Akrithi – forme du corps

Une fois le médecin ayant fait son examen, il dirigera le patient à des changements du mode de vie liés à :

  • Apport d’eau et de liquides
  • Régime alimentaire :
  • Activité physique
  • Recommandations spécifiques conformément à la particularité individuelle du patient.

Le médecin ayurvédique recommandera également une recette liée à l’apport de produits à base de plantes ayurvédiques du types divers :

  • Arishta) et Asava – extraits fermentés contenant de l’alcool et des extraits d’eau
  • Bhasma – poudre calcifiée de minéraux ou métaux
  • Churnam – types divers de poudres d’herbes thérapeutiques
  • Ghritham – beurre clarifié ghee contenant des herbes thérapeutiques
  • Kashayam – décoctions d’herbes thérapeutiques
  • Comprimés Kashayam – décoctions d’herbes thérapeutiques en forme de comprimés
  • Leham – mélange d’herbes et des épices dans une base de miel ou sucre non raffiné
  • Tailam – huiles à base d’herbes
  • Gulika – comprimés à base d’herbes

L’Ayurvéda dispose aussi d’un large éventail d’effets thérapeutiques appliqués à la prescription médicale. Des deux systèmes Purvakarma et Panchakarma en sont les plus connus.

 

  • Purvakarma – un ensemble de traitements préparatoires qui sont effectuer pour récupérer les toxines de la périphérie vers la partie centrale du corps – le système digestif.

Il consiste en deux types :

  • Snehana – huilage du corps
  • Svedana – transpiration du corps

Snehana a deux types – Bahya – huilage externe du corps avec des huiles d’herbes thérapeutiques ou Abhyantar – huilage interne du corps avec de l’huile d’herbes ou du ghee par boisson, rinçage de la bouche ou application dans le nez ou les oreilles.

  • Panchakarma – cinq types de thérapies qui éliminent les toxines accumulées dans le corps.
  • Vamana – vomissement provoqué visant à équilibrer l’énergie Kapha et éliminer des toxines de la région supérieure du corps
  • Virecana – procédure laxative provoquée visant à équilibrer l’énergie Pitta et éliminer les toxines du système digestif
  • Vasti – thérapie à lavement thérapeutique visant à équilibrer l’énergie Vata et éliminer les toxines accumulées, et améliorer la fonction du gros intestin.
  • Nasya ou Sirovirecana – application d’huile thérapeutique dans le nez pour éliminer les toxines de la région de la tête.
  • Raktamoksana – purification du sang par des méthodes diverses.

Une fois ces thérapies effectuées en une séquence déterminée, on prescrit un mode de vie, après la fin de la thérapie par Panchakarma, connu sous le nom de Pascatakarma et un régime alimentaire spécial Samsarjana-karma).

Pour nous idées influencées par la théorie médicale occidentale il est difficile de comprendre complètement l’effet et la manifestation du niveau le plus rude au niveau le plus fin de l’existence humaine.

L’Ayurvéda est un système scientifique millénaire pour la protection et le traitement de la santé humaine. Grâce à ces conseils et recommandations il peut considérablement ralentir les processus de vieillissement et assurer une meilleure vie à longévité physique et mentale. Sortie depuis longtemps de l’époque du mysticisme il est cependant encore voilé dans le manque de compréhension dans nos territoires occidentaux. Il est un système médical de pleine valeur qui peut assurer un analogue complet de notre médecine, surtout dans le domaine de la prévention ou le traitement du stade chronique de la maladie.

Beaucoup de gens voulant en faire connaissance et même utilisant ses moyens l’associent parfois à la conception de bien-être et le spa, mais cela est absolument inexact, obscurcissant la beauté de la connaissance profonde à la base de son existence.

bg_logo
Ici vous pouvez faire
votre réservation